top of page

Moustiques

 

Découvrez le Monde des Moustiques : Comprendre et Gérer les Infestations

 

Ils sont présents sur l'ensemble des zones terrestres (sauf l'Antarctique où il fait véritablement trop froid pour leur survie) dans tous les milieux naturels, et urbains. C'est simple, là où il y a de l'eau, ils sont présents. En Europe, une centaine d'espèces sévirait, en France, 65 d'entre elles sont recensées.

Les Moustique : Un Aperçu

 

Les moustiques sont les nuisibles les plus virulents à l'échelle mondiale car ils sont vecteurs de très grand nombre d’agents pathogènes transmissibles à l’humain. Chikungunya, fièvre jaune, paludisme, dengue, fièvre du west Nile et tout simplement les insupportables démangeaisons qu'ils nous infligent !
De nos jours, de par l'accroissement des voyages internationaux, ces maux se déplacent et colonisent des pays dans lesquels ils ne seraient jamais apparus sans cela. Car ces maladies de nature tropicales ont désormais conquis des pays aux climats tempérés.


Le dérèglement climatique joue également un rôle important dans le développement des moustiques et des maladies qu'ils transmettent. Les tsunamis, cyclones, inondations plus fréquentes offrent davantage d'endroits pour pondre. Le réchauffement favorise la croissance de la dengue, du paludisme. Selon quelques études, il est énoncé que 2 milliards de personnes en plus encourent le risque d’être exposées à la dengue d’ici 2080.


Leur présence n'est pas exclusivement négative ; comme tout individu sur la planète, ils ont leur utilité. Les adultes étant nectarivores, ils contribuent à la pollinisation des plantes tout comme les abeilles.


Ils sont par ailleurs source d'alimentation pour maintes espèces et ce à tous les stades de leur développement. Mais compte tenu de leur existence et de leur développement cyclique, les scientifiques affirment que s'ils sont importants, les moustiques ne sont pour autant pas indispensables dans la chaine alimentaire. De surcroît, leur disparition n'entraînerait pas la fin de certains de leurs prédateurs.
A l'avenant, on sait que les larves par leur activité filtrent beaucoup d'eau chaque jour. Ainsi elles contribuent substantiellement à la bio épuration des eaux et fournissent des éléments essentiels à la croissance des plantes, comme l'azote. Cela dit, cela concerne les moustiques présents dans les zones plus rurales, or on sait qu'à présent les moustiques sont pareillement présents en zone urbaine et s'attaquer à ces derniers ne remet pas en question leur rôle dans la pollinisation ou l'épuration des eaux.


Enfin, les larves de moustiques sont bien connues des aquariophiles et des pêcheurs puisqu'elles sont utilisées pour nourrir les poissons ou les appâter. On en trouve sous forme lyophilisée, congelée ou vivante.


Ce qu’il faut savoir sur les moustiques :


Le moustique est un insecte qui passe par 4 phases de développement. Dans l’eau, les œufs vont éclore pour donner naissance à des larves dont le mode de vie est exclusivement aquatique. En période estivale, le moustique atteint le stade adulte en une semaine environ.


Seul les femelles piquent l’homme, ou même selon les espèces, d’autres animaux, car elles ont besoin de certaines protéines contenues dans le sang pour porter les œufs à maturité. Elles pondent jusqu’à 5 fois 200 œufs au cours de leur courte vie ( 1 à 2 mois).


Cycle de vie :
 

 

Cycle du moustique

Recommandation lutte contre les moustiques

Dans le cadre de nos efforts pour assurer un environnement sain et sans moustiques dans notre communauté, nous tenons à vous rappeler l'importance de mettre en place des mesures préventives efficaces. Afin de minimiser la propagation des moustiques et de réduire les risques de maladies associées, nous vous recommandons d'adopter les pratiques suivantes :
 

Accès aux propriétés :


Il est crucial de permettre un accès aux professionnels de la lutte antiparasitaire dans les délais demandés. L'inspection régulière des propriétés et l'application des traitements nécessaires contribuent de manière significative à la réduction des populations de moustiques.

Élimination des gîtes larvaires :


Soyez attentif à tout objet susceptible de retenir de l'eau. Videz régulièrement les coupelles de pots de fleurs, les seaux, les arrosoirs ou tout autre récipient qui pourrait collecter de l'eau stagnante. Assurez-vous également que les gouttières sont propres et ne présentent aucune obstruction.

 

Protection personnelle :


Prenez les mesures nécessaires pour vous protéger des piqûres de moustiques. Utilisez des répulsifs cutanés recommandés et portez des vêtements longs et légers pour réduire votre exposition. Évitez de passer du temps à l'extérieur pendant les périodes de forte activité des moustiques, généralement à l'aube et au crépuscule.
 

Sensibilisation :


Informez vos voisins et les membres de votre famille des mesures préventives à prendre pour lutter contre les moustiques. Encouragez-les à adopter ces bonnes pratiques et à participer à nos efforts collectifs pour maintenir un environnement sain et sûr.

En suivant ces recommandations, vous contribuerez activement à la lutte contre les moustiques et à la préservation de notre communauté. La coopération de tous est essentielle pour minimiser les risques sanitaires et garantir un environnement agréable pour chacun.

Nous vous remercions de votre collaboration et de votre engagement envers cette cause. Ensemble, nous pouvons créer un environnement résistant aux moustiques et propice à une vie saine.

bottom of page